José Pouliot, alias Docteur Cascade

Anecdote:
Le surnom de Docteur Cascade lui a été donné en 1997 par l'écrivain de renom Jean-Jacques Pelletier alors que José Pouliot restaurait un jardin d'eau chez lui chez lui. Ce dernier, épaté par la compétence et la passion qui animait José Pouliot, et la facilité avec laquelle il régla les problème de son espace aquatique, le gratifia du surnom de Docteur Cascade qui lui colla à la peau jusqu'à ce jour.

José Pouliot lors d'un voyage de formation sur le dressage des pierres et des mégalithes au Japon en 1999



José Pouliot a débuté son expérience de jardinier aquatique en 1991 comme aménageur aquatique et producteur de plantes aquatiques à Québec dans un des tout premier centre spécialisé en biotope aquatique: Le paradis des plantes aquatiques, propriété du sympathique et visionnaire feu Antonio Gaspard. Fondeur d'art et sculpteur sur bronze, à ce moment, José Pouliot travaillait essentiellement l'été afin de payer ses études de baccalauréat et de maîtrise en arts visuels à l'université Laval. Les sculptures d'extérieurs en acier et en bronze que nous offrons sur ce site web sont des exemples de son travail artistique.

Par la suite, sa passion pour l'aménagement aquatique devenant centrale dans son existence, avec deux collègues de travail, il fonda en 1996 l'entreprise À Marée Vive, un centre de jardinage aquatique marié à une entreprise d'aménagement aquatique sur le terrain des Floralies Jouvence de Lévis. À cette époque, l'entreprise produisait des plantes aquatiques en serre à l'année et distribuait ses plantes à travers le Québec, tout en offrant de la formation aux entrepreneurs et à la clientèle privée sur tous les aspects du jardinage aquatique, allant de la conception à l'entretien.


Puis, en l'an 2000, on proposa à José Pouliot un important contrat sur les rives du lac Memphrémagog. Il eut la charge de la restauration, de la conception, de l'aménagement, ainsi que de tous les aspects relatifs au maintien de la qualité du biotope aquatique. IL s'agit d'un complexe aquatique comprenant huit lacs artificiels, de nombreuses chutes, cascades, plusieurs longs ruisseaux, et une majestueuse rivière artificielle de plus de 400 pieds, alimentée par une pompe de 35 HP, le tout sur une surface d'environ un kilomètre carré.

Afin de réaliser ce projet titanesque qui dura trois ans à temps complet, il engagea douze aménagistes paysagers et techniciens, et exécuta, entres autres, l'installation de plus de 5,000 tonnes de roches brunes d'Hémingford posées une roche à la fois, ce qui constitue un des plus importants projets de ce type au Québec. Vue la quantité de plantes aquatiques nécessaires à ce projet, José Pouliot fonda l'entreprise La sagesse de l'eau Inc., acheta une fermette ancestrale à Fitch Bay, et y creusa de nombreux bassins afin de produire toutes les plantes requises pour le projet.

Par la suite, une fois le projet terminé, il décida de demeurer à Fitch Bay, (où il habite depuis plus de 20 ans). Exploitant au maximum son pouvoir créateur et visionnaire, José Pouliot avec l'aide du programme de Recherche et développement du Canada développa un concept de marais filtrant innovateur, et poussa même ses efforts contre vents et marées afin d'en installer un prototype sur les rives du lac Memphrémagog, dans la Baie de Fitch. Cette initiative fut des plus concluante, et fut même soulignée à la chambre des communes du Parlement du Canada.

 Puis, un jour qu'il donnait des cours de Chi Gong au centre communautaire de Fitch Bay, José Pouliot y rencontra sa compagne de vie actuelle, Marise Guillemette, avec qui il décida d'ouvrir un point de vente au détail de plantes aquatiques, tout en redéfinissant ensemble les services offerts. Cela déboucha sur la fondation de la Pépinière aquatique de Fitch Bay, dont Marise Guillemette est la propriétaire.





En plus de son expérience inestimable dans le domaine, José Pouliot a obtenu deux bourses du gouvernement japonais afin d'aller étudier sur le terrain les aménagements aquatiques historiques, la biophytofiltration, le dressage de pierres ainsi que la production des carpes japonaises Nishikigoi (Koi) dont il fit l'élevage pendant de nombreuses années.

Ici bas des photos des voyages de formation de 1997 et 1999 au Japon.

Sélection des petits Nishikigoi qui ont le potentiel de devenir des Champions d'exposition
(Note: un Champion Nishikigoi peut se vendre plus de 250,000$ et devenir un géniteur rentable pour son propriétaire)


Des champions en herbe avant la sélection finale.

Un champion vivant seul dans son vaste étang avant la période d'accouplement

José Pouliot avec ses amis et confrères éleveurs de Nishikigoi devant un vaste étang
spécifiquement conçus pour seulement deux champions Nishikigoi.


Outre de nombreux voyages de formation au Canada et à l'étranger,
d’innombrables lectures et conférences auxquelles il assista, José Pouliot participa aussi à divers stages de formation en biofiltration des volumes d'eau. En effet, afin d'acquérir l'expertise concernant les systèmes bactériens et enzymatiques centraux pour l’amélioration  et le maintient de la qualité de l'eau des espaces aquatiques artificiels et naturels, il suivi avec passions diverses classes très pointues offertes par la fameuse entreprise innovatrice IET-Aquaresearch (Bacta Pur) anciennement installée à North Hatley. Il perpétue et pousse plus loin dans sa pratique les connaissances de pointe acquises à ce moment.

 Bref, grâce à son esprit de recherche, et son expertise unique au Québec, Docteur Cascade continue sa progression, et sa profonde passion le pousse à vous offrir le meilleure de ses connaissances et de son expérience de terrain.


 Nos disponibilités étant limitées, il est préférable de nous contacter le plus tôt possible
si vous désirez avoir accès à nos services.

 

Pour nous joindre

Pour Découvrir Docteur Cascade sur Youtube